18 septembre 2019

Du risque à l’incertitude

Par Jean-Jacques Ohana, Responsable de la gestion d’actifs YCAP AM

L’attaque des installations pétrolières saoudiennes par des drones (et des missiles de croisière) marque un tournant dans l’ère des actes terroristes industriels. Tout d’abord, le caractère technologique et chirurgical de cette action met en évidence le terrorisme d’état avec une atteinte claire à la souveraineté saoudienne et une intention claire de provoquer le plus de dégâts industriels possibles et visibles en un minimum de temps. En quelques heures, c’est 5,7 millions de barils par jour de production pétrolières qui sont à présent retirés du marché, soit la moitié de la production saoudienne et environ 5% de la demande mondiale de pétrole. Cette attaque expose la fragilité des industries à caractère sensible qui sont non seulement vulnérables à des catastrophes naturelles (Fukushima) mais aussi à des attaques ou des sabotages terroristes.